Gagner ou ne pas perdre

Ce sont là les deux facettes, indissociables de la gestion d’une épargne financière. En termes plus techniques, il s’agit d’optimiser le couple rendement/risque. Et c’est là la vocation des produits dits structurés : protéger le capital investi et délivrer une performance qui va dépendre d’un marché de référence dénommé « sous- jacent ». Que trouve-t-on « sous le capot » ? Une obligation souvent à taux zéro qui va garantir le capital et un produit dérivé (droit d’acheter ou vendre) pour fabriquer la performance. Les marchés de références sont le plus souvent, des actions ou un et plusieurs indices boursiers, les obligations et les marchés monétaires. L’objectif principal des produits dérivés reste soit la garantie du capital, le rendement, la participation, l’effet de levier. Plus la garantie en capital sera forte et moins le rendement sera important. C’est tout le principe du coût de la couverture du risque.

Les critères de choix

Les supports d’investissement peuvent être au choix, l’assurance vie. Les produits structurés sont alors des « unités de compte » comme les autres actifs à l’exception des fonds en euros. Ils peuvent être aussi logés dans un PEA ou dans un compte titres. La fiscalité applicable sera alors celle du support adopté. L’assurance vie, avec sa possibilité de diversification est certainement le meilleur outil pour cela. Du côté des avantages, les produits structurés sont des valeurs refuges dans un contexte d’incertitude comme celui que nous connaissons aujourd’hui. Et ils peuvent s’adapter à tous les profils. Mais tous ne se valent pas. Votre gestionnaire les choisira en tenant compte de la qualité de l’émetteur, de l’échéance ou de la maturité des titres et bien évidement des sous-jacents.

logo-oxygen.jpg
4 rue du Major Fulton
14740 Putot en Bessin
contact@oxygen-patrimoine.com
Tel : 09 81 70 22 92
© Copyright 2021 iterrenet.fr. Tous droits réservés